Cadavre exquis de Noël

Bookmark and Share

Père Noël contre père Noël : Archibald, Senécal, Thúy

Les opinions exprimées par les auteurs ne reflètent pas nécessairement celles de Radio-Canada. Certains lecteurs pourraient s'offenser du contenu des textes. Veuillez prendre note que certaines nouvelles s'adressent à un public averti.

Par Samuel Archibald, Patrick Senécal et Kim Thúy


 
Thumbnail image for Archibald.JPGTous les soupçons se portaient sur le père Noël.
C'était à la fois absurde et parfaitement logique, pensait l'inspecteur Anh Thái.

La première victime avait été retrouvée dans un conteneur à déchets derrière le centre d'achats. Atrocement mutilée. C'était le diacre de la paroisse, qui officiait à l'église à côté du mail. Anh Thái n'avait pas fait le lien tout de suite, mais il interprétait saint Joseph dans la crèche vivante. La deuxième victime était une mezzo-soprano de la chorale du temps des fêtes. En examinant le contenu de ses garde-robes, l'inspecteur Anh Thái avait découvert que la vieille fille se livrait, avec un amant inconnu, à des jeux sexuels tarabiscotés qui impliquaient un godemiché aux couleurs de canne en sucre, des menottes à poils rouges et un costume de mère Noël.
        L'inspecteur s'était demandé si cette piste de la Nativité était bien sérieuse, jusqu'à ce qu'on trouve la troisième victime, homme de race blanche et personne de petite taille.
        C'était un des lutins du père Noël. 

        En tentant d'avertir tous les gens menacés, l'inspecteur interrogea les bases de données et trouva son suspect. Nicolas Saint-Sylvestre, que personne n'avait vu depuis l'an dernier, faisait le père Noël au centre d'achats depuis plus longtemps que quiconque pouvait s'en rappeler. Il se faisait payer cash et ne possédait ni numéro d'assurance sociale, ni certificat de naissance, ni adresse civique.
        C'était à la fois absurde et parfaitement logique. 
        Le père Noël n'existait pas.


Trois flocons.JPG
Thumbnail image for Patrick Sénécal by Karine Davidson Tremblay.jpgC'était du moins l'argument qu'avançait Saint-Sylvestre quand on l'arrêta, dans un refuge pour sans-abri, en train de repasser calmement son costume de père Noël. En salle d'interrogation, il expliqua que tout était mensonge, que c'était notre faute à tous et qu'il jouerait son rôle une dernière fois cette année afin que les gens apprennent la vérité.
       
On le mit en prison jusqu'à son procès, qui aurait lieu après les Fêtes.
Pour cette année, Anh Thai avait accepté sans grand enthousiasme de jouer le rôle du père Noël au bureau, même si ces traditions n'avaient jamais vraiment fait partie de sa culture. Ce 22 décembre, tandis qu'il essayait un costume de père Noël au magasin, il reçut un coup de téléphone urgent : Saint-Sylvestre s'était échappé. Sans prendre le temps d'enlever son costume, l'inspecteur se rendit en prison, où on découvrit des traces de traîneau et de sabots dans la neige. 
        Anh Thai songea au centre d'achats où Saint-Sylvestre faisait le père Noël depuis si longtemps. Il s'y rendit sur-le-champ. Une foule en sortait en courant, paniquée. L'inspecteur se fraya un chemin à l'intérieur, suivit une piste de cadavres ensanglantés sur le plancher jusqu'au Village du pôle Nord en papier mâché, où il trouva Saint-Sylvestre, avec son costume rouge et blanc, assis sur la Grande Chaise, une hache souillée sur les genoux. La Fée des étoiles gisait morte devant lui, le crâne ouvert.
        Les deux pères Noël s'observaient en silence.


Trois flocons.JPG

Thumbnail image for Kim_Thuy by Benoît Levac.jpgSans la hache, il aurait été difficile de dire qui était le méchant et qui était le bon. Or, il allait de soi qu'Anh Thai était l'intrus avec ses yeux en amande et son costume trop grand. Étant inspecteur, il avait vu du sang couler autant que le père Noël meurtrier, ce qui lui avait permis de s'approcher lentement de la chaise rouge aux accoudoirs dorés. Naturellement, comme un enfant, il s'est assis sur les genoux du père Noël. Par réflexe, saint Sylvestre lui demanda :

- Que veux-tu ?
- Je veux devenir philosophe.
- Pourquoi ?
- On m'a dit qu'un philosophe continuait à poser des questions longtemps après que tout le monde ait arrêté de le faire.
- Que veux-tu savoir ?
- Pourquoi eux ?
- C'était ma mission.
- Quelle était-elle ?
- Vous sauver.
- Nous sauver ? De quoi ?
- De moi.

        Le père Noël disparut instantanément après cette dernière réplique, laissant Anh Thai dans une énigme qui le tourmentait. Et puis un jour, alors qu'il lisait de nouveau le dossier de chacune des victimes, il trouva le dénominateur commun : ils étaient tous criblés de sérieuses dettes de cartes de crédit ! En examinant le rapport des achats, les listes ressemblaient à celles que les enfants envoyaient au père Noël.


Trois flocons.JPG
Thumbnail image for Archibald.JPGSamuel Archibald est né en 1978 à Arvida. Il quitte le Saguenay après le déluge de 1996 et s'installe à Montréal juste à temps pour le verglas massif de 1998. Il passe l'essentiel des dix années suivantes à étudier, et vit en Europe de 2007 à 2009. Depuis son retour au Québec, il enseigne à l'UQAM le roman policier et de science-fiction, le cinéma d'horreur, la culture populaire contemporaine et la création littéraire. Son recueil d'histoires Arvida a remporté le Prix des Libraires 2012, le Prix Coup de Cœur Renaud-Bray 2011 et le Prix des Lecteurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Son roman Virginie paraîtra en 2014 au Quartanier.



Thumbnail image for Senecal.JPGPatrick Senécal est né à Drummondville en 1967. Bachelier en études françaises de l'Université de Montréal, il a enseigné pendant plusieurs années la littérature et le cinéma au cégep de Drummondville. Passionné par toutes les formes artistiques mettant en œuvre le suspense, le fantastique et la terreur, il publie en 1994 un premier roman d'horreur, 5150, rue des Ormes, où tension et émotions fortes sont à l'honneur. Son troisième roman, Sur le seuil, un suspense fantastique publié en 1998, a été acclamé de façon unanime par la critique. Après Aliss (2000), une relecture extrêmement originale et grinçante du chef-d'œuvre de Lewis Carroll, Les Sept Jours du talion (2002), Oniria (2004), Le Vide (2007) et Hell.com (2009) ont conquis le grand public dès leur sortie des presses. Sur le seuil et 5150, rue des Ormes ont été portés au grand écran par Éric Tessier (2003 et 2009), et c'est Podz qui a réalisé Les Sept Jours du talion (2010). Trois autres romans sont présentement en cours d'adaptation. Il a écrit et co-réalisé en 2011 la Web Série « La Reine Rouge » et publiera en août 2013 le tome trois de la série Malphas.

 

Thumbnail image for Thuy.JPGKim Thúy a quitté le Vietnam avec les boat people à l'âge de dix ans. Elle a été couturière, interprète, avocate, propriétaire du restaurant Ru de Nam, chroniqueuse culinaire pour la radio et la télévision (À la di Stasio, Des kiwis et des hommes, etc.). Elle vit aujourd'hui à Montréal et se consacre à l'écriture. Ru , son premier livre, est paru aux Éditions Libre Expression en octobre 2009. Best-seller au Québec et en France, ce livre a vu ses droits vendus dans vingt pays, en plus d'avoir été finaliste de plusieurs prix littéraires, dont le Prix des cinq continents de la francophonie 2010 et le Grand Prix littéraire de la relève Archambault. Il a obtenu le prestigieux prix du Gouverneur général 2010, le grand prix RTL-Lire 2010 et le grand prix du Salon du livre de Montréal 2010. Son deuxième livre, À toi, coécrit avec Pascal Janovjak, est paru en septembre 2011.

 

Photos : Le Quartanier / Frédérick Duchesne (Samuel Archibald), Karine Davidson Tremblay (Patrick Senécal) et Benoît Levac (Kim Thúy).



Bookmark and Share

 


Commentez cet article

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio-Canada a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

 *
 *


set count down final date: 05/02/2013
set count up final date: 05/02/2013
show ENTER NOW menu 0